Rencontre Mondiale du Soufisme » Non classé » revue de presse :L’éducation spirituelle et son apport aux sociétés modernes

revue de presse :L’éducation spirituelle et son apport aux sociétés modernes

Les participants aux travaux du 3e colloque mondial sur «L’éducation soufie entre la diversité des moyens et l’unité des objectifs» ont souligné le grand intérêt que portent les Tariqas soufies à la question de l’éducation spirituelle et son apport aux sociétés modernes.

Organisée par la zaouiya Kadiria Boudchichia en commémoration de l’Aid Al Mawlid Annabaoui Acharif, cette rencontre, qui a clos ses travaux lundi, a permis aux intervenants, universitaires, chercheurs et intellectuels en provenance de différents pays du globe de présenter le soufisme dans le contexte de la société actuelle, et en l’impliquant dans le processus d’échanges et de dialogue entre les civilisations.

Ils ont souligné que cet événement offre de nouvelles perspectives sur les bienfaits moraux de l’éducation soufie et propose cette éthique spirituelle comme un moyen pour les individus de vivre la modernité tout en retrouvant leur véritable nature : une nature noble et apaisée.

Ils ont à cet effet relevé que les voies soufies, en tant qu’écoles d’éducation et de cheminement spirituel, ont de tout temps joué un rôle important pour sauvegarder l’équilibre intérieur des individus et de la communauté, car elles ont pu adapter leurs outils éducatifs spirituels en fonction des lieux et des époques.

Animées par des chercheurs marocains et étrangers spécialistes en philosophie, sociologie, communication, économie et relations internationales, les interventions faites lors de cette rencontre Mondiale du Soufisme ont permis de faire connaître les vertus du soufisme au public et de révéler une facette de l’Islam trop peu connue, à savoir sa dimension intérieure et spirituelle.

Pendant trois jours de conférences, les intervenants ont débattu du modèle prophétique et des sources de l’éducation soufie, du soufisme et du dialogue des cultures, des valeurs spirituelles du Prophète, ainsi que de l’apprentissage du coeur à travers l’audition spirituelle (samaa).

Outre la question de l’éducation spirituelle chez certains érudits tels Mohamed Ben Slimane El Jazouli à travers son livre «les preuves des bienfaits» et le rôle de l’éducateur en soufisme dans la consolidation de l’unité de l’objectif pour contrecarrer les divergences et la diversité des objectifs, les conférenciers ont également évoqué des volets ayant trait à l’impact de l’éducation soufie dans la production littéraire, la poésie soufie à l’image d’Abi El Hassan Ali Ibn Hazrame dans ses écrits sur le soufisme marocain médiumnique, le rayonnement du soufisme au Maroc à travers la Tariqa Kadiria Boudchichia.

Le Matin

Marqué comme: , ,

Laisser un Commentaire



© 2017 Rencontre Mondiale du Soufisme